Mondial
Forex    courtiers




Revue-aperçu-l'examen-révision meilleurs et plus fiable
compagnies-entreprises


Revue-aperçu meilleurs forex courtiers. Indépendants commentaires sur étrangères devises-échange courtiers. Meilleurs ECN courtiers pour automatique trading-négoce-commerce-négociation. Notations-cotes réglementés forex compagnies-entreprises. Vérification meilleurs trading-négoce-commerce-négociation courtiers. Évaluation haut-top étrangères devises-échange compagnies-entreprises. Indépendants avis-révisions sur monnaie-bourse-fonds-valeurs-mobilières-actions-caisse courtiers. Analytique haut-top financières compagnies-entreprises. ECN forex courtiers, meilleurs courtiers pour scalpation-scalping et nouvelles trading-négoce-commerce-négociation. Classement haut-top monnaie-bourse-fonds-valeurs-mobilières-actions-caisse compagnies-entreprises. Indépendants critiques-revues sur forex courtiers. Comparaison haut-top trading-négoce-commerce-négociation compagnies-entreprises. Classements meilleurs financières courtiers. L'examen-révision haut-top forex compagnies-entreprises. Essais meilleurs monnaie-bourse-fonds-valeurs-mobilières-actions-caisse courtiers. Liste réglementés forex courtiers. Analyse meilleurs étrangères devises-échange courtiers. Meilleurs courtiers pour trading-négoce-commerce-négociation bitcoin. Haut-top compagnies-entreprises pour trading-négoce-commerce-négociation crypto monnaie. Forex, étrangères devises-échange, monnaie, financières, bourse-fonds-valeurs-mobilières-actions-caisse marché. Forex En-ligne-Online: d'intérêt-pourcentage taux, devises-échange cours-tarifs, prix, citations (cotations) monnaies. Pour forex négociants-commerçants: stratégies, manuels et automatisés trading-négoce-commerce-négociation systèmes, indicateurs, robots, signaux. En-ligne-Online forex: courantes-actuelles-réelles-dernières économiques-financières nouvelles mondiaux marchés, prévisions-pronostics, analytique, technique analyse, graphes (graphiques), diagrammes monnaies.

Marché des devises. Le marché des changes est un marché mondial décentralisé ou de gré à gré pour le négoce de devises. Ce marché détermine les taux de change pour chaque devise. Il comprend tous les aspects de l'achat, de la vente et de l'échange de devises à des prix courants ou déterminés. En termes de volume d'échanges, c'est de loin le plus grand marché du monde, suivi du marché du crédit. Les principaux acteurs de ce marché sont les grandes banques internationales. Les centres financiers du monde entier fonctionnent comme des points d'ancrage des échanges entre un large éventail de multiples types d'acheteurs et de vendeurs 24h / 24, à l'exception des week-ends. Étant donné que les devises sont toujours échangées par paires, le marché Forex ne fixe pas le coût absolu d'une devise, mais détermine le prix du marché d'une devise par rapport à une autre devise. Par exemple: 1 dollar américain vaut X CAD, ou CHF, ou JPY, etc. Le marché des changes fonctionne via des institutions financières et fonctionne à plusieurs niveaux. Dans les coulisses, les banques se tournent vers un petit nombre de sociétés financières connues sous le nom de "dealers", qui sont impliquées dans de gros volumes de trading Forex. La plupart des courtiers en devises sont des banques, ce marché en coulisse est donc parfois appelé «marché interbancaire» (bien qu'il implique également des compagnies d'assurance et d'autres types de sociétés financières). Les échanges entre les revendeurs Forex peuvent être très importants, impliquant des centaines de millions de dollars. En raison du problème de souveraineté, lorsque deux devises sont impliquées, il existe très peu d'organismes de réglementation sur le Forex qui contrôlent ses actions. Le marché des changes facilite le commerce international et les investissements en permettant la conversion de devises. Par exemple, il permet à une entreprise aux États-Unis d'importer des marchandises des États membres de l'Union européenne, en particulier des membres de la zone euro, et de payer des euros, même si ses revenus sont en dollars des États-Unis. Il prend également en charge la spéculation directe et la spéculation basée sur la différence de taux d'intérêt entre les deux devises. Dans une transaction de change typique, une partie achète un certain montant dans une devise, en payant pour cette devise un certain montant d'une autre devise. Le marché Forex moderne a commencé à se former dans les années 1970. Cela fait suite à trois décennies de restrictions gouvernementales sur les transactions de change dans le cadre du système de gestion monétaire de Bretton Woods, qui établit les règles des relations commerciales et financières entre les principaux États industriels du monde après la Seconde Guerre mondiale. Les pays sont progressivement passés à des taux de change flottants par rapport au régime de change précédent, qui est resté fixe selon le système de Bretton Woods. Le marché Forex est unique en raison des caractéristiques suivantes: - son énorme volume de transactions, représentant la plus grande classe d'actifs au monde conduisant à une liquidité élevée; - position géographique étendue - ce marché est implanté partout dans le monde; - son fonctionnement continu: 24 heures sur 24 sauf le week-end, c'est-à-dire le trading de 22h00 GMT le dimanche (Sydney) à 22h00 GMT le vendredi (New York); - la variété des facteurs qui affectent les taux de change; - les faibles marges de profit relatif par rapport aux autres marchés de revenu fixe; et - l'utilisation de l'effet de levier pour améliorer les marges de profit et de perte et en ce qui concerne la taille du compte. En tant que tel, il a été désigné comme le marché le plus proche de l'idéal d'une concurrence parfaite, malgré l'intervention monétaire des banques centrales. Selon la Banque des règlements internationaux, les résultats mondiaux préliminaires de l'enquête triennale de la Banque centrale sur les marchés des devises et des produits dérivés de gré à gré 2019 montrent que les échanges sur les marchés du Forex étaient en moyenne de 6,6 billions de dollars par jour en avril 2019, contre 5,1 billions de dollars en avril. 2016. Histoire. Temps anciens. Le commerce et l'échange de devises ont eu lieu dans les temps anciens. Les changeurs (personnes aidant les autres à changer de l'argent et prenant également une commission ou facturant des frais) vivaient en Terre Sainte au temps des écrits talmudiques (temps biblique). Ces personnes (parfois appelées "kollybistẻs") utilisaient à la place les étals de la ville et, à la fête, la Cour des Gentils du Temple. Les agents de change étaient également les orfèvres et / ou orfèvres des temps anciens les plus récents. Au 4ème siècle après JC, le gouvernement byzantin a gardé le monopole de l'échange de devises. Papyri PCZ I 59021 (c.259 / 8 BC), montre les occurrences d'échange de pièces de monnaie dans l'Égypte ancienne. La monnaie et l'échange étaient des éléments importants du commerce dans le monde antique, permettant aux gens d'acheter et de vendre des articles comme la nourriture, la poterie et les matières premières. Si une pièce de monnaie grecque contenait plus d'or qu'une pièce de monnaie égyptienne en raison de sa taille ou de son contenu, un marchand pourrait troquer moins de pièces d'or grecques contre plus de pièces égyptiennes ou pour plus de biens matériels. C'est pourquoi, à un moment de leur histoire, la plupart des monnaies mondiales en circulation ont aujourd'hui une valeur fixée à une quantité spécifique d'un standard reconnu comme l'argent et l'or. Médiéval et plus tard. Au XVe siècle, la famille Médicis a dû ouvrir des banques à l'étranger afin d'échanger des devises pour agir au nom des marchands de textiles. Pour faciliter les échanges, la banque a créé le livre de comptes nostro (de l'italien, cela se traduit par "le nôtre") qui contenait deux entrées en colonnes indiquant les montants en devises étrangères et locales; informations relatives à la tenue d'un compte dans une banque étrangère. Au cours du 17e (ou 18e) siècle, Amsterdam a maintenu un marché Forex actif. En 1704, des échanges de devises ont eu lieu entre des agents agissant dans l'intérêt du Royaume d'Angleterre et du comté de Hollande. Début moderne. L'année 1880 est considérée par au moins une source comme le début du change moderne: l'étalon-or a commencé cette année-là. Avant la Première Guerre mondiale, le contrôle du commerce international était beaucoup plus limité. Motivés par le début de la guerre, les pays ont abandonné le système monétaire étalon-or. Moderne à post-moderne. De 1899 à 1913, les avoirs en devises des pays ont augmenté à un taux annuel de 10,8%, tandis que les avoirs en or ont augmenté à un taux annuel de 6,3% entre 1903 et 1913. À la fin de 1913, près de la moitié des devises étrangères étaient réalisées à l'aide de la livre sterling. Le nombre de banques étrangères opérant dans les limites de Londres est passé de 3 en 1860 à 71 en 1913. En 1902, il n'y avait que deux courtiers de change à Londres. Au début du XXe siècle, les échanges de devises étaient les plus actifs à Paris, New York et Berlin; La Grande-Bretagne est restée largement non impliquée jusqu'en 1914. Entre 1919 et 1922, le nombre de courtiers en devises à Londres est passé à 17; et en 1924, 40 entreprises opéraient à des fins d'échange. Au cours des années 1920, la famille Kleinwort était connue comme les leaders du marché des changes, tandis que Japheth, Montagu & Co. et Seligman méritent toujours d'être reconnus comme d'importants commerçants du Forex. Le commerce à Londres a commencé à ressembler à sa manifestation moderne. En 1928, le commerce de forex faisait partie intégrante du fonctionnement financier de la ville. Les contrôles des changes continentaux, ainsi que d'autres facteurs en Europe et en Amérique latine, ont entravé toute tentative de prospérité totale du commerce pour ceux de Londres des années 1930. Après la Seconde Guerre mondiale. En 1944, l'accord de Bretton Woods a été signé, permettant aux devises de fluctuer dans une fourchette de ± 1% par rapport au taux de change nominal de la monnaie. Au Japon, la loi sur les banques étrangères a été introduite en 1954. En conséquence, la Banque de Tokyo est devenue le centre des changes en septembre 1954. Entre 1954 et 1959, la loi japonaise a été modifiée pour autoriser les opérations de change dans de nombreuses devises occidentales. . Le président américain, Richard Nixon, est réputé avoir mis fin à l'accord de Bretton Woods et à des taux de change fixes, ce qui a finalement abouti à un système monétaire flottant. Après la fin de l'Accord en 1971, l'Accord Smithsonian a permis aux taux de fluctuer jusqu'à ± 2%. En 1961-1962, le volume des opérations étrangères de la Réserve fédérale américaine était relativement faible. Ceux qui étaient impliqués dans le contrôle des taux de change ont trouvé que les limites de l'Accord n'étaient pas réalistes et ont donc cessé cela en mars 1973, alors que peu de temps après aucune des principales devises n'était maintenue avec une capacité de conversion en or, les organisations comptaient plutôt sur des réserves de devises. De 1970 à 1973, le volume des échanges sur le marché a triplé. À un certain moment (selon Gandolfo de février à mars 1973), certains des marchés étaient "divisés", et un marché des devises à deux niveaux a été introduit par la suite, avec des taux à deux devises. Cela a été aboli en mars 1974. Reuters a introduit des écrans d'ordinateur en juin 1973, remplaçant les téléphones et télex utilisés précédemment pour le négoce des cotations. Les marchés ferment. En raison de l'inefficacité ultime de l'Accord de Bretton Woods et du European Joint Float, les marchés du Forex ont été forcés de fermer au cours de 1972 et mars 1973. Le plus gros achat de dollars américains de l'histoire de 1976 a eu lieu lorsque le gouvernement de l'Allemagne de l'Ouest a atteint presque Acquisition de 3 milliards de dollars (un chiffre total de 2,75 milliards selon The Statesman: Volume 18 1974). Cet événement a indiqué l'impossibilité d'équilibrer les taux de change par les mesures de contrôle utilisées à l'époque, et le système monétaire et les marchés des changes en Allemagne de l'Ouest et dans d'autres pays d'Europe ont fermé pendant deux semaines (en février et / ou mars 1973 . L'État de Giersch, Paqué et Schmieding a fermé ses portes après l'achat de "7,5 millions de Dmarks", déclare Brawley "... Les marchés des changes ont dû être fermés. Lors de leur réouverture ... le 1er mars", un achat important a eu lieu après la clôture ). Après 1973. Dans les pays développés, le contrôle étatique des échanges de devises a pris fin en 1973 lorsque des conditions de marché flottantes et relativement libres des temps modernes ont commencé. D'autres sources affirment que la première fois qu'une paire de devises a été échangée par des clients de détail américains, c'était en 1982, avec des paires de devises supplémentaires devenant disponibles l'année prochaine. Le 1er janvier 1981, dans le cadre des changements qui ont débuté en 1978, la Banque populaire de Chine a autorisé certaines "entreprises" nationales à participer aux échanges de devises. Au cours de 1981, le gouvernement sud-coréen a mis fin aux contrôles du Forex et a permis le libre-échange pour la première fois. En 1988, le gouvernement du pays a accepté le quota du FMI pour le commerce international. L'intervention des banques européennes (notamment la Bundesbank) a influencé le marché du Forex le 27 février 1985. La plus grande proportion de toutes les transactions dans le monde en 1987 a eu lieu au Royaume-Uni (un peu plus d'un quart). Les États-Unis étaient le deuxième pays le plus impliqué dans le commerce. En 1991, l'Iran a changé les accords internationaux avec certains pays du troc pétrolier en devises étrangères. Taille du marché et liquidité. Le marché Forex est le marché financier le plus liquide du monde. Les commerçants comprennent les gouvernements et les banques centrales, les banques commerciales, d'autres investisseurs institutionnels et institutions financières, les spéculateurs de devises, d'autres sociétés commerciales et des particuliers. Selon l'enquête triennale des banques centrales de 2019, coordonnée par la Banque des règlements internationaux, le chiffre d'affaires quotidien moyen était de 6,6 billions de dollars en avril 2019 (contre 1,9 billion de dollars en 2004). Sur ces 6,6 billions de dollars, 2 billions de dollars étaient des transactions au comptant et 4,6 billions de dollars ont été négociés en contrats à terme, swaps et autres dérivés. Les devises sont négociées sur un marché de gré à gré où les courtiers / négociants négocient directement entre eux, il n'y a donc pas de bourse centrale ni de chambre de compensation. Le plus grand centre commercial géographique est le Royaume-Uni, principalement Londres. En avril 2019, le trading au Royaume-Uni représentait 43,1% du total, ce qui en fait de loin le centre de trading Forex le plus important au monde. En raison de la domination de Londres sur le marché, le prix coté d'une devise particulière est généralement le prix du marché de Londres. Par exemple, lorsque le Fonds monétaire international calcule quotidiennement la valeur de ses droits de tirage spéciaux, il utilise les cours du marché de Londres à midi ce jour-là. Les échanges aux États-Unis représentaient 16,5%, Singapour et Hong Kong 7,6% et le Japon 4,5%. Le chiffre d'affaires des futures et options de change négociés en bourse a augmenté rapidement en 2004-2013, atteignant 145 milliards de dollars en avril 2013 (le double du chiffre d'affaires enregistré en avril 2007). En avril 2019, les dérivés de change négociés en bourse représentaient 2% du chiffre d'affaires en devises de gré à gré. Les contrats à terme sur devises ont été introduits en 1972 au Chicago Mercantile Exchange et sont échangés plus que sur la plupart des autres contrats à terme. La plupart des pays développés autorisent la négociation de produits dérivés (tels que les futures et les options sur futures) sur leurs bourses. Tous ces pays développés ont déjà des comptes de capital entièrement convertibles. Certains gouvernements des marchés émergents n'autorisent pas les produits dérivés de change sur leurs bourses car ils contrôlent les capitaux. L'utilisation de produits dérivés se développe dans de nombreuses économies émergentes. Des pays comme la Corée du Sud, l'Afrique du Sud et l'Inde ont mis en place des marchés à terme de devises, malgré certains contrôles des capitaux. Le trading du Forex a augmenté de 20% entre avril 2007 et avril 2010 et a plus que doublé depuis 2004. L'augmentation du chiffre d'affaires est due à un certain nombre de facteurs: l'importance croissante des devises en tant que classe d'actifs, l'augmentation de l'activité de trading des les traders de fréquences et l'émergence d'investisseurs de détail en tant que segment de marché important. La croissance de l'exécution électronique et la sélection diversifiée de lieux d'exécution ont réduit les coûts de transaction, augmenté la liquidité du marché et attiré une plus grande participation de nombreux types de clients. En particulier, le commerce électronique via des portails en ligne a permis aux commerçants de détail de négocier plus facilement sur le marché Forex. En 2010, le commerce de détail représentait jusqu'à 10% du chiffre d'affaires au comptant, soit 150 milliards de dollars par jour (voir ci-dessous: Commerçants de change au détail). Les participants du marché. Contrairement à un marché boursier, le marché Forex est divisé en niveaux d'accès. Au sommet se trouve le marché des changes interbancaire, qui est composé des plus grandes banques commerciales et courtiers en valeurs mobilières. Au sein du marché interbancaire, les écarts, qui sont la différence entre les cours acheteur et vendeur, sont extrêmement précis et ne sont pas connus des joueurs en dehors du cercle intérieur. La différence entre les cours acheteur et vendeur s'élargit (par exemple de 0 à 1 pip à 1 à 2 pips pour des devises telles que l'EUR) à mesure que vous descendez les niveaux d'accès. Cela est dû au volume. Si un opérateur peut garantir un grand nombre de transactions pour des montants importants, il peut exiger une différence plus petite entre le cours acheteur et le cours vendeur, ce qui est appelé un meilleur écart. Les niveaux d'accès qui composent le marché Forex sont déterminés par la taille de la «ligne» (le montant d'argent avec lequel ils négocient). Le marché interbancaire de premier plan représente 51% de toutes les transactions. De là, les petites banques, suivies par les grandes multinationales (qui doivent couvrir le risque et payer les employés dans différents pays), les grands hedge funds, et même certains des teneurs de marché de détail. Selon Galati et Melvin, «les fonds de pension, les compagnies d'assurance, les fonds communs de placement et d'autres investisseurs institutionnels ont joué un rôle de plus en plus important sur les marchés financiers en général, et sur les marchés du Forex en particulier, depuis le début des années 2000». (2004) », note-t-il,« les hedge funds ont connu une forte croissance au cours de la période 2001-2004, tant en nombre qu'en taille globale ». Les banques centrales participent également au marché des changes pour aligner les devises sur leurs besoins économiques. Entreprises commerciales. Une partie importante du marché Forex provient des activités financières des entreprises qui cherchent des devises pour payer des biens ou des services. Les sociétés commerciales négocient souvent des montants assez faibles par rapport à ceux des banques ou des spéculateurs, et leurs transactions ont souvent un faible impact à court terme sur les taux du marché. Néanmoins, les flux commerciaux sont un facteur important dans l'orientation à long terme du taux de change d'une monnaie. Certaines sociétés multinationales (multinationales) peuvent avoir un impact imprévisible lorsque de très grandes positions sont couvertes en raison d'expositions qui ne sont pas largement connues des autres acteurs du marché. Banques centrales. Les banques centrales nationales jouent un rôle important sur les marchés du Forex. Ils essaient de contrôler la masse monétaire, l'inflation et / ou les taux d'intérêt et ont souvent des taux cibles officiels ou non officiels pour leurs devises. Ils peuvent utiliser leurs réserves de change souvent importantes pour stabiliser le marché. Néanmoins, l'efficacité de la «stabilisation de la spéculation» des banques centrales est douteuse car les banques centrales ne font pas faillite si elles font des pertes importantes comme le feraient les autres commerçants. Il n'y a également aucune preuve convaincante qu'ils tirent réellement profit de la négociation. Entreprises de gestion d'investissement. Les sociétés de gestion de placements (qui gèrent généralement de grands comptes pour le compte de clients tels que les fonds de pension et les dotations) utilisent le marché du Forex pour faciliter les transactions sur titres étrangers. Par exemple, un gestionnaire d'investissement porteur d'un portefeuille d'actions internationales doit acheter et vendre plusieurs paires de devises étrangères pour payer les achats de titres étrangers. Certaines sociétés de gestion de placements ont également des opérations de superposition de devises spécialisées plus spéculatives, qui gèrent les expositions des clients aux devises dans le but de générer des bénéfices et de limiter les risques. Alors que le nombre de ce type d'entreprises spécialisées est assez faible, beaucoup ont une grande valeur d'actifs sous gestion et peuvent donc générer de gros échanges. Commerçants de change au détail. Les commerçants spéculatifs de détail individuels constituent un segment croissant de ce marché. Actuellement, ils participent indirectement par le biais de courtiers ou de banques. Les courtiers de détail, bien que largement contrôlés et réglementés aux États-Unis par la Commodity Futures Trading Commission et la National Futures Association, ont déjà fait l'objet de fraudes de change périodiques. Pour faire face à ce problème, en 2010, la NFA a demandé à ses membres qui opèrent sur les marchés Forex de s'enregistrer en tant que tels (c'est-à-dire, le Forex CTA au lieu d'un CTA). Les membres de la NFA qui seraient traditionnellement soumis à des exigences minimales de fonds propres nets, les FCM et les IB, sont soumis à des exigences minimales de fonds propres minimales s'ils négocient sur le Forex. Un certain nombre de courtiers Forex opèrent depuis le Royaume-Uni en vertu de la réglementation de la Financial Services Authority, où les opérations de change utilisant la marge font partie du secteur plus large du négoce de produits dérivés de gré à gré qui comprend les contrats de différence et les paris sur les écarts financiers. Il existe deux principaux types de courtiers Forex de détail offrant la possibilité de négocier des devises spéculatives: les courtiers et les courtiers ou les teneurs de marché. Les courtiers agissent en tant qu'agent du client sur le marché Forex plus large, en recherchant le meilleur prix sur le marché pour une commande de détail et en traitant pour le compte du client de détail. Ils facturent une commission ou une «majoration» en plus du prix obtenu sur le marché. Les concessionnaires ou les teneurs de marché, en revanche, agissent généralement en tant que mandants dans la transaction par rapport au client de détail, et indiquent un prix auquel ils sont prêts à négocier. Sociétés de change non bancaires. Les sociétés de change non bancaires proposent des services de change et des paiements internationaux aux particuliers et aux entreprises. Ceux-ci sont également connus sous le nom de "courtiers en devises", mais ils se distinguent par le fait qu'ils n'offrent pas de négociation spéculative mais plutôt un échange de devises avec des paiements (c'est-à-dire qu'il y a généralement une livraison physique de devises sur un compte bancaire). On estime qu'au Royaume-Uni, 14% des transferts / paiements de devises sont effectués via des sociétés de change. Le point de vente de ces entreprises est généralement qu'elles offriront de meilleurs taux de change ou des paiements moins chers que la banque du client. Ces sociétés diffèrent des sociétés de transfert d'argent en ce qu'elles offrent généralement des services de plus grande valeur. Le volume des transactions effectuées par l'intermédiaire des sociétés de change en Inde s'élève à environ 2 milliards de dollars par jour.Cela ne rivalise pas favorablement avec un marché Forex bien développé de renommée internationale, mais avec l'entrée de sociétés de change en ligne, le marché est en croissance constante. Environ 25% des transferts / paiements de devises en Inde sont effectués via des sociétés de change non bancaires. La plupart de ces entreprises utilisent l'USP de meilleurs taux de change que les banques. Ils sont réglementés par la FEDAI et toute transaction en devises est régie par la loi de 1999 sur la gestion des changes (FEMA). Sociétés de transfert d'argent et points d'échange. Les sociétés de transfert d'argent effectuent des transferts de gros volume et de faible valeur, généralement par des migrants économiques vers leur pays d'origine. En 2007, le groupe Aite a estimé qu'il y avait 369 milliards de dollars de transferts de fonds (une augmentation de 8% par rapport à l'année précédente). Les quatre plus grands marchés étrangers (Inde, Chine, Mexique et Philippines) reçoivent 95 milliards de dollars. Le fournisseur le plus important et le plus connu est Western Union avec 345 000 agents dans le monde, suivi par UAE Exchange. Les points de change ou les sociétés de transfert de devises fournissent des services de change de faible valeur aux voyageurs. Ceux-ci sont généralement situés dans les aéroports et les gares ou dans des lieux touristiques et permettent d'échanger des billets physiques d'une monnaie à une autre. Ils accèdent aux marchés Forex via des banques ou des sociétés de change non bancaires. Fixation des devises. La fixation des devises est le taux de change monétaire quotidien fixé par la banque nationale de chaque pays. L'idée est que les banques centrales utilisent le temps de fixation et le taux de change pour évaluer le comportement de leur monnaie. La fixation des taux de change reflète la valeur réelle de l'équilibre sur le marché. Les banques, les concessionnaires et les commerçants utilisent les taux de fixation comme indicateur de tendance du marché. La simple attente ou rumeur d'une intervention de la banque centrale en devises étrangères pourrait suffire à stabiliser la monnaie. Cependant, une intervention agressive pourrait être utilisée plusieurs fois par an dans les pays ayant un régime de devise à flotteur sale. Les banques centrales n'atteignent pas toujours leurs objectifs. Les ressources combinées du marché peuvent facilement submerger n'importe quelle banque centrale. Plusieurs scénarios de cette nature ont été observés lors de l'effondrement du mécanisme de change européen de 1992-1993, et plus récemment en Asie. Caractéristiques commerciales. Il n'y a pas de marché unifié ou compensé centralement pour la majorité des transactions, et il y a très peu de réglementation transfrontalière. En raison de la nature de gré à gré des marchés des devises, il existe plutôt un certain nombre de marchés interconnectés, où différents instruments de change sont négociés. Cela implique qu'il n'y a pas un taux de change unique mais plutôt un certain nombre de taux différents (prix), selon la banque ou le teneur de marché qui négocie et où il se trouve. En pratique, les taux sont assez proches en raison de la négociation d'arbitrage. En raison de la domination de Londres sur le marché, le prix coté d'une devise particulière est généralement le prix du marché de Londres. Les principaux échanges commerciaux incluent Electronic Broking Services (EBS) et Thomson Reuters Dealing, tandis que les grandes banques proposent également des systèmes de négociation. Une joint-venture de la Chicago Mercantile Exchange et de Reuters, appelée Fxmarketspace, a ouvert ses portes en 2007 et aspirait mais n'a pas réussi à jouer le rôle de mécanisme de compensation du marché central. Les principaux centres commerciaux sont Londres et New York, bien que Tokyo, Hong Kong et Singapour soient également des centres importants. Les banques à travers le monde participent. Le trading de devises a lieu en continu tout au long de la journée; à la fin de la session de négociation asiatique, la session européenne commence, suivie de la session nord-américaine, puis de nouveau à la session asiatique. Les fluctuations des taux de change sont généralement causées par les flux monétaires réels ainsi que par les anticipations de variations des flux monétaires. Ceux-ci sont causés par des changements dans la croissance du produit intérieur brut (PIB), l'inflation (théorie de la parité du pouvoir d'achat), les taux d'intérêt (parité des taux d'intérêt, effet Fisher national, effet Fisher international), les déficits ou excédents budgétaires et commerciaux, les grandes fusions et acquisitions transfrontalières accords et autres conditions macroéconomiques. Les principales nouvelles sont rendues publiques, souvent à des dates prévues, de sorte que de nombreuses personnes ont accès aux mêmes nouvelles en même temps. Cependant, les grandes banques ont un avantage important; ils peuvent voir le flux de commandes de leurs clients. Les devises sont échangées les unes contre les autres par paires. Chaque paire de devises constitue ainsi un produit commercial individuel et est traditionnellement notée XXXYYY ou XXX / YYY, où XXX et YYY sont le code international à trois lettres ISO 4217 des devises concernées. La première devise (XXX) est la devise de base qui est cotée par rapport à la deuxième devise (YYY), appelée contre-devise (ou devise de cotation). Par exemple, la cotation EURUSD (EUR / USD) 1,5465 est le prix de l'euro exprimé en dollars américains, soit 1 euro = 1,5465 dollars. La convention de marché consiste à citer la plupart des taux de change contre l'USD avec le dollar américain comme devise de base (par exemple USDJPY, USDCAD, USDCHF). Les exceptions sont la livre sterling (GBP), le dollar australien (AUD), le dollar néo-zélandais (NZD) et l'euro (EUR) où l'USD est la contre-monnaie (par exemple GBPUSD, AUDUSD, NZDUSD, EURUSD). Les facteurs affectant XXX affecteront à la fois XXXYYY et XXXZZZ. Cela entraîne une corrélation de devise positive entre XXXYYY et XXXZZZ. Sur le marché au comptant, selon l'enquête triennale 2019, les paires de devises bilatérales les plus échangées étaient: - EURUSD: 24,0% - USDJPY: 13,2% - GBPUSD (également appelé câble): 9,6% La monnaie américaine a été impliquée dans 88,3% des transactions, suivie de l'euro (32,3%), du yen (16,8%) et de la livre sterling (12,8%). Les pourcentages de volume pour toutes les devises individuelles devraient s'élever à 200%, car chaque transaction implique deux devises. Le commerce de l'euro a considérablement augmenté depuis la création de la monnaie en janvier 1999, et la durée pendant laquelle le marché du Forex restera centré sur le dollar est sujette à débat. Jusqu'à récemment, la négociation de l'euro contre une devise non européenne ZZZ impliquait généralement deux transactions: EURUSD et USDZZZ. L'exception à cette règle est EURJPY, qui est une paire de devises négociée établie sur le marché au comptant interbancaire. Déterminants des taux de change. Dans un régime de taux de change fixe, les taux de change sont décidés par le gouvernement, tandis qu'un certain nombre de théories ont été proposées pour expliquer (et prévoir) les fluctuations des taux de change dans un régime de taux de change flottant, notamment: - Conditions de parité internationale: parité de pouvoir d'achat relative, parité de taux d'intérêt, effet Fisher domestique, effet Fisher international. Bien que, dans une certaine mesure, les théories ci-dessus fournissent une explication logique aux fluctuations des taux de change, cependant ces théories vacillent car elles sont basées sur des hypothèses contestables qui se vérifient rarement dans le monde réel. - Modèle de balance des paiements: ce modèle se concentre cependant largement sur les biens et services échangeables, ignorant le rôle croissant des flux mondiaux de capitaux. Il n'a fourni aucune explication de l'appréciation continue du dollar américain au cours des années 80 et pendant la majeure partie des années 90, malgré la montée en flèche du déficit du compte courant américain. - Modèle de marché d'actifs: considère les devises comme une classe d'actifs importante pour la construction de portefeuilles d'investissement. Les prix des actifs sont principalement influencés par la volonté des gens de détenir les quantités existantes d'actifs, qui à leur tour dépendent de leurs attentes sur la valeur future de ces actifs. Le modèle du marché des actifs pour la détermination du taux de change stipule que «le taux de change entre deux devises représente le prix qui vient équilibrer l'offre relative et la demande d'actifs libellés dans ces devises». Aucun des modèles développés jusqu'à présent ne parvient à expliquer les taux de change et la volatilité à plus long terme. Pour des délais plus courts (moins de quelques jours), des algorithmes peuvent être conçus pour prévoir les prix. D'après les modèles ci-dessus, de nombreux facteurs macroéconomiques affectent les taux de change et, en fin de compte, les prix des devises sont le résultat de deux forces de l'offre et de la demande. Les marchés monétaires mondiaux peuvent être considérés comme un énorme creuset: dans un mélange important et en constante évolution d'événements actuels, les facteurs d'offre et de demande évoluent constamment et le prix d'une devise par rapport à une autre change en conséquence. Aucun autre marché ne recouvre (et ne distille) autant de ce qui se passe dans le monde à un moment donné que les devises. L'offre et la demande pour une devise donnée, et donc sa valeur, ne sont pas influencées par un seul élément, mais plutôt par plusieurs. Ces éléments se répartissent généralement en trois catégories: les facteurs économiques, les conditions politiques et la psychologie du marché. Facteurs économiques. Les facteurs économiques comprennent: (a) la politique économique, diffusée par les agences gouvernementales et les banques centrales, (b) les conditions économiques, généralement révélées par les rapports économiques, et d'autres indicateurs économiques. - La politique économique comprend la politique budgétaire du gouvernement (budget / pratiques de dépenses) et la politique monétaire (les moyens par lesquels la banque centrale d'un gouvernement influe sur l'offre et le "coût" de l'argent, ce qui se reflète dans le niveau des taux d'intérêt). - Déficits ou excédents budgétaires publics: le marché réagit généralement négativement à l'élargissement des déficits budgétaires publics et positivement à la réduction des déficits budgétaires. L'impact se reflète dans la valeur de la monnaie d'un pays. - Niveaux et tendances de la balance commerciale: les flux commerciaux entre les pays illustrent la demande de biens et de services, qui à son tour indique la demande de monnaie d'un pays pour faire du commerce. Les excédents et les déficits du commerce des biens et des services reflètent la compétitivité de l'économie d'un pays. Par exemple, les déficits commerciaux peuvent avoir un impact négatif sur la monnaie d'un pays. - Niveaux et tendances de l'inflation: en règle générale, une devise perd de sa valeur si le niveau d'inflation est élevé dans le pays ou si les niveaux d'inflation sont perçus comme augmentant. En effet, l'inflation érode le pouvoir d'achat, donc la demande, pour cette monnaie particulière. Cependant, une monnaie peut parfois se renforcer lorsque l'inflation augmente, car la banque centrale prévoit une hausse des taux d'intérêt à court terme pour lutter contre la hausse de l'inflation. - Croissance économique et santé: des rapports tels que le PIB, les niveaux d'emploi, les ventes au détail, l'utilisation des capacités et autres, détaillent les niveaux de croissance économique et de santé d'un pays. En général, plus l'économie d'un pays est saine et robuste, plus sa monnaie sera performante et plus il y aura de demande. - Productivité d'une économie: l'augmentation de la productivité dans une économie devrait influencer positivement la valeur de sa monnaie. Ses effets sont plus marqués si l'augmentation concerne le secteur commercial. Conditions politiques. Les conditions et événements politiques internes, régionaux et internationaux peuvent avoir un effet profond sur les marchés des devises. Tous les taux de change sont sensibles à l'instabilité politique et aux anticipations sur le nouveau parti au pouvoir. Les bouleversements politiques et l'instabilité peuvent avoir un impact négatif sur l'économie d'un pays. Par exemple, la déstabilisation des gouvernements de coalition au Pakistan et en Thaïlande peut affecter négativement la valeur de leurs devises. De même, dans un pays en difficulté financière, la montée d'une faction politique perçue comme fiscalement responsable peut avoir l'effet inverse. De plus, des événements dans un pays d'une région peuvent susciter un intérêt positif / négatif dans un pays voisin et, ce faisant, affecter sa monnaie. Psychologie du marché. La psychologie du marché et les perceptions des commerçants influencent le marché du Forex de diverses manières: - Vols vers la qualité: des événements internationaux troublants peuvent conduire à une «fuite vers la qualité», un type de fuite des capitaux par lequel les investisseurs transfèrent leurs actifs vers un «refuge sûr». Il y aura une plus grande demande, donc un prix plus élevé, pour les devises perçues comme plus fortes que leurs homologues relativement plus faibles. Le dollar américain, le franc suisse et l'or ont été des refuges traditionnels en période d'incertitude politique ou économique. - Tendances à long terme: les marchés des devises évoluent souvent dans des tendances visibles à long terme. Bien que les devises n'aient pas de saison de croissance annuelle comme les matières premières physiques, les cycles économiques se font sentir. L'analyse du cycle examine les tendances des prix à plus long terme qui peuvent découler des tendances économiques ou politiques. - "Achetez la rumeur, vendez le fait": ce truisme de marché peut s'appliquer à de nombreuses situations monétaires. C'est la tendance du prix d'une monnaie à refléter l'impact d'une action particulière avant qu'elle ne se produise et, lorsque l'événement prévu se produit, à réagir exactement dans la direction opposée. Cela peut également être appelé un marché «survendu» ou «suracheté». Acheter la rumeur ou vendre le fait peut également être un exemple du biais cognitif connu sous le nom d'ancrage, lorsque les investisseurs se concentrent trop sur la pertinence des événements extérieurs pour les prix des devises. - Chiffres économiques: si les chiffres économiques peuvent certainement refléter la politique économique, certains rapports et chiffres ont un effet de talisman: le nombre lui-même devient important pour la psychologie du marché et peut avoir un impact immédiat sur les mouvements du marché à court terme. "Ce qu'il faut regarder" peut changer avec le temps. Ces dernières années, par exemple, la masse monétaire, l'emploi, les chiffres de la balance commerciale et les chiffres de l'inflation se sont tous relayés sous les projecteurs. - Considérations techniques de négociation: comme sur d'autres marchés, les mouvements de prix cumulés dans une paire de devises telle que l'EUR / USD peuvent former des schémas apparents que les traders peuvent essayer d'utiliser. De nombreux commerçants étudient les graphiques de prix afin d'identifier de tels modèles. Négociation d'instruments financiers: types de contrats. Contrats au comptant. Une transaction au comptant est une transaction de livraison de deux jours (sauf dans le cas des transactions entre le dollar américain, le dollar canadien, la livre turque, l'euro et le rouble russe, qui se règlent le jour ouvrable suivant), contrairement aux contrats à terme, qui sont généralement trois mois. Ce commerce représente un «échange direct» entre deux devises, a le délai le plus court, implique de l'argent plutôt qu'un contrat et les intérêts ne sont pas inclus dans la transaction convenue. Le trading au comptant est l'un des types de trading Forex les plus courants. Souvent, un courtier Forex facturera une somme modique au client pour reporter la transaction expirante sur une nouvelle transaction identique pour la poursuite de la transaction. Ces frais de roulement sont appelés frais de «swap». Contrats à terme. Une façon de gérer le risque de change consiste à effectuer une transaction à terme. Dans cette transaction, l'argent ne change en fait de mains qu'après une date future convenue. Un acheteur et un vendeur conviennent d'un taux de change pour toute date future, et la transaction a lieu à cette date, quels que soient alors les taux du marché. La durée de l'échange peut être d'un jour, de quelques jours, de mois ou d'années. Habituellement, la date est décidée par les deux parties. Ensuite, le contrat à terme est négocié et convenu par les deux parties. Contrats à terme non livrables (NDF). Les banques de devises, les ECN et les prime brokers proposent des contrats NDF, qui sont des dérivés qui n'ont pas de réelle capacité de livraison. Les NDF sont populaires pour les devises avec des restrictions telles que le peso argentin. En fait, une couverture du Forex ne peut couvrir ces risques qu'avec des NDF, car des devises telles que le peso argentin ne peuvent pas être échangées sur des marchés ouverts comme les principales devises. Swap contrats. Le type de transaction à terme le plus courant est le swap de change. Dans un swap, deux parties échangent des devises pendant un certain temps et conviennent d'annuler la transaction à une date ultérieure. Ce ne sont pas des contrats standardisés et ne sont pas négociés via une bourse. Un dépôt est souvent requis afin de maintenir la position ouverte jusqu'à la fin de la transaction. Contrats à terme. Les futures sont des contrats à terme standardisés et sont généralement négociés sur une bourse créée à cet effet. La durée moyenne d'un contrat est d'environ 3 mois. Les contrats à terme incluent généralement tout montant d'intérêt. Les contrats à terme sur devises sont des contrats spécifiant un volume standard d'une devise particulière à échanger à une date de règlement spécifique. Ainsi, les contrats à terme sur devises sont similaires aux contrats à terme en termes d'obligation, mais diffèrent des contrats à terme par la façon dont ils sont négociés. De plus, les contrats à terme sont réglés quotidiennement en supprimant le risque de crédit qui existe dans les contrats à terme. Ils sont couramment utilisés par les multinationales pour couvrir leurs positions en devises. De plus, ils sont négociés par des spéculateurs qui espèrent tirer parti de leurs attentes concernant les fluctuations des taux de change. Contrats d'options. Une option de change est un dérivé dans lequel le propriétaire a le droit, mais non l'obligation, d'échanger de l'argent libellé dans une devise dans une autre devise à un taux de change convenu à une date spécifiée. Le marché des options Forex est le marché le plus profond, le plus grand et le plus liquide pour les options de toute nature au monde. Spéculation. La controverse sur les spéculateurs monétaires et leur effet sur les dévaluations monétaires et les économies nationales revient régulièrement. Des économistes, tels que Milton Friedman, ont fait valoir que les spéculateurs ont en fin de compte une influence stabilisatrice sur le marché, et que la spéculation stabilisatrice remplit la fonction importante de fournir un marché pour les couvertures et de transférer le risque de ceux qui ne souhaitent pas le supporter, à ceux qui le font. D'autres économistes, comme Joseph Stiglitz, considèrent que cet argument repose davantage sur la politique et une philosophie de libre marché que sur l'économie. Les grands hedge funds et autres «traders de position» bien capitalisés sont les principaux spéculateurs professionnels. Selon certains économistes, les commerçants individuels pourraient agir comme des «commerçants du bruit» et jouer un rôle plus déstabilisateur que des acteurs plus grands et mieux informés. La spéculation sur les devises est considérée comme une activité hautement suspecte dans de nombreux pays. Bien que l'investissement dans des instruments financiers traditionnels comme les obligations ou les actions soit souvent considéré comme contribuant positivement à la croissance économique en fournissant du capital, la spéculation sur les devises ne le fait pas; selon ce point de vue, c'est simplement le jeu qui interfère souvent avec la politique économique. Par exemple, en 1992, la spéculation sur les devises a contraint la banque centrale de Suède, la Riksbank, à relever les taux d'intérêt de quelques jours à 500% par an, puis à dévaluer la couronne. Mahathir Mohamad, l'un des anciens premiers ministres de Malaisie, est un partisan bien connu de ce point de vue. Il a imputé la dévaluation du ringgit malaisien en 1997 à George Soros et à d'autres spéculateurs. Gregory Millman rend compte d'un point de vue opposé, comparant les spéculateurs à des "justiciers" qui aident simplement à "faire respecter" les accords internationaux et anticipent les effets des "lois" économiques de base afin d'en tirer profit. De ce point de vue, les pays peuvent développer des bulles économiques non viables ou mal gérer autrement leurs économies nationales, et les actions des spéculateurs du Forex aident à l'effondrement inévitable qui se produit plus tôt. Un effondrement relativement rapide pourrait même être préférable à une mauvaise gestion économique continue, suivie d'un effondrement éventuel plus important. Mahathir Mohamad et d'autres critiques de la spéculation sont considérés comme essayant de détourner le blâme d'eux-mêmes pour avoir causé les conditions économiques insoutenables. Prévention des risques. La prévention des risques est une sorte de comportement commercial manifesté par le marché des changes lorsqu'un événement potentiellement défavorable se produit qui peut affecter les conditions du marché. Ce comportement survient lorsque les traders opposés au risque liquident leurs positions dans des actifs risqués et déplacent les fonds vers des actifs moins risqués en raison de l'incertitude. Dans le contexte du marché Forex, les traders liquident leurs positions dans diverses devises pour prendre des positions dans des devises refuges, comme le dollar américain. Parfois, le choix d'une devise refuge est davantage un choix basé sur les sentiments dominants que sur des statistiques économiques. Un exemple serait la crise financière de 2008. La valeur des actions à travers le monde a baissé tandis que le dollar américain s'appréciait. Cela s'est produit malgré la forte concentration de la crise aux États-Unis. Trading de taux d'intérêt. Le trading de taux d'intérêt fait référence à l'acte d'emprunter une devise qui a un faible taux d'intérêt afin d'en acheter une autre avec un taux d'intérêt plus élevé. Une grande différence de taux peut être très rentable pour le commerçant, surtout si un effet de levier élevé est utilisé. Cependant, avec tous les investissements à effet de levier, il s'agit d'une épée à double tranchant, et les fortes fluctuations des prix des taux de change peuvent soudainement faire basculer les transactions en pertes énormes.


References:
Foreign exchange market Wikipedia  CC BY-SA



Share4youCopyFX
ZuluTrade



Broker Year Regulation Funding
Withdrawing
Account
types
Max
leverage
Min
deposit
Min
volume
PAMM
accounts
Trading
platforms
MTrading
MTrading
2014 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bank transfer
M.Premium
M.Pro
1:1000
1:1000
100 USD
500 USD
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
NPBFX
NPBFX
1996 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bank transfer
Master
Expert
VIP
1:1000
1:200
1:200
10 USD
5 000 USD
50 000 USD
0.01 lot
1 lot
1 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
World Forex (WForex)
World Forex (WForex)
2007 - Bank cards
WebMoney
Bitcoin
W-INSTANT
W-PROFI
W-ECN
W-CRYPTO
1:1000
1:1000
1:500
1:25
10 USD
10 USD
10 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Forex4you
Forex4you
2007 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Classic
Pro STP
1:1000
1:1000
10 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
EXNESS
EXNESS
2008 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bitcoin
Mini
Classic
ECN
1:2000
1:2000
1:200
10 USD
2 000 USD
300 USD
0.01 lot
0.1 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
AMarkets
AMarkets
2007 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bank transfer
Standard
Fixed
ECN
1:1000
1:1000
1:200
100 USD
100 USD
200 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
FreshForex
FreshForex
2004 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Classic
Market Pro
ECN
1:2000
1:500
1:500
10 USD
10 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
WELTRADE
WELTRADE
2006 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Micro
Premium
Pro
Crypto
1:1000
1:1000
1:1000
1:20
25 USD
200 USD
500 USD
50 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
LiteForex
LiteForex
2005 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
CLASSIC
ECN
1:500
1:500
50 USD
50 USD
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
TenkoFX
TenkoFX
2012 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
Bitcoin
Bank transfer
STP
ECN
Crypto
1:500
1:200
1:3
10 USD
100 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
ProfiForex
ProfiForex
2010 - Bank cards
Skrill
WebMoney
Bitcoin
Micro
Standard
1:500
1:500
10 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
NordFX
NordFX
2008 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bank transfer
Fix
Pro
Zero
1:1000
1:1000
1:1000
10 USD
250 USD
500 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Grand Capital
Grand Capital
2006 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Micro
Standard
ECN Prime
Crypto
MT5
1:500
1:500
1:100
1:3
1:100
10 USD
100 USD
500 USD
100 USD
100 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Alpari
Alpari
1998 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
standard.mt4
ecn.mt4
pro.ecn.mt4
standard.mt5
ecn.mt5
1:1000
1:1000
1:1000
1:1000
1:1000
100 USD
300 USD
500 USD
100 USD
500 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
HotForex
HotForex
2010 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
MICRO
PREMIUM
Zero Spread
1:1000
1:500
1:500
10 USD
100 USD
200 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
FXOpen
FXOpen
2005 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
STP
ECN
Crypto
1:500
1:500
1:3
10 USD
100 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
RoboForex
RoboForex
2009 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
Pro-Standard
ECN
Prime
1:2000
1:500
1:300
10 USD
10 USD
10 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
cTrader
FIBO Group
FIBO Group
1998 - Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
MT4 Fixed
MT4 NDD
MT5 NDD
cTrader NDD
1:200
1:400
1:100
1:400
300 USD
300 USD
500 USD
100 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
cTrader
Fort Financial Services (FortFS)
Fort Financial Services (FortFS)
2010 - Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
FORT
FLEX
PRO
1:1000
1:1000
1:100
10 USD
10 USD
500 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.1 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
CQG
NinjaTrader
FINAM (Just2Trade)
FINAM (Just2Trade)
2006 Regulated:
CySEC (Cyprus)
Bank cards
Skrill
Neteller
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
Forex & CFD Standard
Forex ECN
MT5 Global
1:500
1:500
1:500
100 USD
200 USD
100 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
CQG
ROX
FXTM
FXTM
2011 Regulated:
CySEC (Cyprus)
Registered:
FCA (United Kingdom)
Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bitcoin
Bank transfer
Standard
ECN
ECN Zero
FXTM Pro
1:1000
1:1000
1:1000
1:200
100 USD
500 USD
200 USD
25 000 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
FxPrimus
FxPrimus
2009 Regulated:
CySEC (Cyprus)
Registered:
FCA (United Kingdom)
BaFin (Germany)
CONSOB (Italy)
CNMV (Spain)
HCMC (Greece)
HFSA - MNB (Hungary)
PFSA - KNF (Poland)
FMA - NBS (Slovakia)
CNB (Czechia)
FI (Sweden)
FSA (Norway)
CSSF (Luxembourg)
Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
Bitcoin
Bank transfer
Standard
Premium
VIP
1:1000
1:1000
1:1000
1 000 USD
2 500 USD
10 000 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
+ MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
FxPro
FxPro
2006 Regulated:
FCA (United Kingdom)
CySEC (Cyprus)
Bank cards
Skrill
Neteller
Bank transfer
MT4 Fixed Spread
MT4 Instant Execution
MT4 Market Execution
MT5 Market Execution
cTrader Market Execution
Depends on
trading experience
(ESMA rule)
100 USD
100 USD
100 USD
100 USD
100 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
cTrader
Tickmill
Tickmill
2015 Regulated:
FCA (United Kingdom)
CySEC (Cyprus)
Bank cards
Skrill
Neteller
Bank transfer
Classic
Pro
VIP
Depends on
trading experience
(ESMA rule)
100 USD
100 USD
50 000 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
ThinkMarkets
ThinkMarkets
2010 Regulated:
FCA (United Kingdom)
ASIC (Australia)
Bank cards
Skrill
Neteller
Bank transfer
Standard
ThinkZero
Depends on
trading experience
(ESMA rule)
10 USD
500 USD
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Orbex
Orbex
2010 Regulated:
CySEC (Cyprus)
Registered:
FCA (United Kingdom)
BaFin (Germany)
REGAFI - ACPR (France)
CONSOB (Italy)
CNMV (Spain)
CMVM (Portugal)
HCMC (Greece)
HFSA - MNB (Hungary)
ASF (Romania)
PFSA - KNF (Poland)
FMA - NBS (Slovakia)
CNB (Czechia)
ATVP (Slovenia)
FSC (Bulgaria)
FMA (Austria)
FI (Sweden)
FINFSA (Finland)
FSA (Norway)
DFSA (Denmark)
AFM (Netherlands)
EFSA (Estonia)
FKTK (Latvia)
LB (Lithuania)
CB (Ireland)
FSA (Iceland)
CSSF (Luxembourg)
FMA (Liechtenstein)
MFSA (Malta)
Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
WebMoney
Bank transfer
FIXED
STARTER
PREMIUM
ULTIMATE
Depends on
trading experience
(ESMA rule)
500 USD
200 USD
5 000 USD
25 000 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
AAAFx
AAAFx
2008 Regulated:
HCMC (Greece)
Bank cards
Skrill
Neteller
Bitcoin
Bank transfer
Standard Depends on
trading experience
(ESMA rule)
300 USD 0.01 lot - MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Dukascopy
Dukascopy
1998 Regulated:
FKTK (Latvia)
Bank cards
Bank transfer
Standard Depends on
trading experience
(ESMA rule)
100 USD 0.01 lot - MetaTrader 4
MT4 WebTerminal
MT4 for Android,
iPhone & iPad, Mac
JForex
FP Markets
FP Markets
2006 Regulated:
ASIC (Australia)
Bank cards
Skrill
Neteller
Bank transfer
Standard
RAW
1:500
1:500
100 USD
100 USD
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
Vantage FX
Vantage FX
2009 Regulated:
ASIC (Australia)
Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
Bank transfer
Standard STP
RAW ECN
PRO ECN
1:500
1:500
1:500
200 USD
500 USD
20 000 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
IC Markets
IC Markets
2007 Regulated:
ASIC (Australia)
Bank cards
Skrill
Neteller
FasaPay
PayPal
Bitcoin
Bank transfer
Standard
Raw Spread
cTrader
1:500
1:500
1:500
200 USD
200 USD
200 USD
0.01 lot
0.01 lot
0.01 lot
- MetaTrader 4/5
MT4/5 WebTerminal
MT4/5 for Android,
iPhone & iPad, Mac
cTrader


Skrill
NETELLER
FasaPay
WallStreet Forex RobotVolatility Factor
Forex DiamondForex Trend Detector
Chocoping
GreenCloudVPS
CheapWindowsVPS


Anonymous VPN



MISE EN GARDE - RISQUE ÉLEVÉ: Le trading sur le Forex implique un niveau de risque élevé - cela peut ne pas convenir à de nombreux investisseurs. Le recours au crédit génère des risques de pertes supplémentaires. Avant de commencer à trader sur le marché des changes, réfléchissez bien à vos objectifs de placement, à votre niveau de connaissances en matière de négociation de divers instruments financiers, ainsi qu’à un penchant pour le risque. Vous pourriez perdre une partie ou la totalité de votre dépôt d’investissement principal; n'investissez pas d'argent que vous ne pouvez pas vous permettre de perdre. En savoir plus sur les risques liés au trading sur le forex - avec cette question et d'autres questions, vous devriez contacter un consultant financier indépendant.

Les courtiers peuvent nous donner la compensation.